Rejoignez-nous – offres d’emploi

Envoyez vos candidatures à contact@barralaman.tn

Vous êtes, optimiste, enthousiaste et vous souhaitez faire la différence et vous aimez les datas?

Postes vacants:

1/ PFE pour développer une Application Web dynamique

2/ JRI – Journaliste Reporter d’Images – Reporter cameraman monteur


1/ PFE pour développer une Application Web dynamique

Que faisons-nous? 

Evaluation des politiques publiques, production médiatique, renforcement des capacités, recherche, etc.

Avec qui travaillons-nous?

Assemblée des Représentants du Peuple,

Cour des Comptes,

Le gouvernement,

Municipalités,

Des Tunisien.ne.s dans tout le pays et partout dans le monde.

Pourquoi?

Avoir un impact positif sur les politiques publiques.

Rejoignez-nous pour votre projet de fin d’études (PFE) pour commencer une nouvelle expérience.

Quelles compétences requises?

Extraire les bases de données publiques

Développement d’une interface interactive d’une base de données

Analyse de grandes bases de données

Conception et amélioration de bases de données, etc.

Vos amis dans cette expérience:

JavaScript, HTML5, CSS Python,connaissance de base de données

Sans oublier: Excel!

Indemnités de stage forfaitaire

Prise de fonction: immédiate

Poste basé à Tunis

Horaires: flexibles selon besoin


2/ JRI – Journaliste Reporter d’Images – Reporter cameraman monteur

Journaliste de terrain par excellence, le journaliste reporter d’images (JRI) est spécialisé dans la réalisation de reportages pour la télévision, les agences de presse audiovisuelle, les sociétés de production… Caméra à l’épaule, il enregistre les images et le son. Il rédige ensuite un commentaire et le monte sur images pour finaliser son sujet.

Centres d’intérêts:

Me déplacer souvent

Informer, communiquer

Enquêter, rechercher, analyser l’information

Secteurs professionnels: Journalisme de radio/télévision

ACTIVITES

Le JRI est d’abord journaliste. Il propose des sujets à sa rédaction et prend les contacts nécessaires pour réaliser un reportage. Il mène un travail d’enquête, puis cale les interviews. Ce professionnel de l’information tourne des sujets d’actualité s’il travaille pour un journal télévisé, mais peut également réaliser des magazines pour une chaîne de télévision ou pour le compte d’une société de production.

Tourner, rédiger, monter

Une fois son projet de reportage « calé », le JRI se rend sur le terrain. Caméra à la main ou à l’épaule, il tourne son sujet. Il mène les interviews, prend le son à l’aide d’un micro et enregistre les images. Ensuite, il se charge du montage et du commentaire sur images, pour donner une cohérence au reportage. S’il prend en charge ces trois étapes (réalisation, rédaction et montage), il est dit « triqualifié ».

Parfois en binôme

Le JRI peut aussi être accompagné d’un journaliste sur le terrain, appelé rédacteur-reporter. C’est ce dernier qui mènera les interviews, rédigera le commentaire sur images et assurera le montage (à moins de se faire aider d’un monteur), avant d’enregistrer le commentaire audio (mixage). Le JRI, lui, réalisera les prises de vues et de son. On retrouve le binôme JRI-rédacteur dans les grandes chaînes de télévision. Le JRI triqualifié sera davantage employé dans des chaînes locales ou d’info en continu.

 

ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL

Sur le terrain

Le journaliste reporter d’images est avant tout un professionnel de terrain. Les déplacements, dans un quartier voisin, une ville en France ou à l’autre bout du monde, font partie intégrante du métier. Le JRI ne compte pas ses heures, car son activité varie en fonction de l’actualité ! Dans l’urgence

Avec l’augmentation des chaînes d’information en continu, le journaliste reporter d’images est souvent amené à travailler dans l’urgence et peut être envoyé sur plusieurs sujets dans la journée. Une solide culture générale et une bonne connaissance de l’actualité au quotidien sont alors indispensables pour pouvoir poser des questions pertinentes et tourner un sujet de qualité.

Un métier physique

Rester debout plusieurs heures, attendre un événement sous la pluie ou dans le froid, se frayer un chemin parmi une dizaine de cameramen, porter un équipement de plusieurs kilos… le travail de JRI n’est pas de tout repos. Pour l’exercer, une bonne condition physique est nécessaire.

COMPÉTENCES REQUISES

Spécialiste de l’info

Les compétences du JRI sont celles de tout journaliste. Savoir recueillir l’information, réaliser des interviews intéressantes, vérifier ses sources, analyser le contexte, choisir un angle pertinent pour traiter un sujet sont les bases du métier. Organisé, le JRI doit penser à la construction de son reportage avant d’aller sur le terrain. Quelles sont les images à tourner pour illustrer le propos ? Quelles questions poser aux personnes interviewées?…

Un pro de l’image

Le JRI maîtrise les techniques audiovisuelles : prise de vues, de sons, sélection des images, montage… Il sait s’adapter aux évolutions des matériels (caméras, micros, logiciels de montage) et mesurer l’impact des images sur les téléspectateurs.

Curiosité et diplomatie

La curiosité est une qualité importante dans la profession. Lire l’ensemble de la presse, regarder les JT, écouter les flash radio et lire des articles web… autant de moyens pour se tenir informé et trouver un bon sujet de reportage. Le métier nécessite également de la diplomatie, indispensable pour instaurer un climat de confiance avec les personnes filmées et interviewées. La maîtrise de l’anglais est impérative.

Prise de fonction: immédiate

Contrat: CDD après une période d’essai de 3 mois

Poste basé à Tunis

Horaires: flexibles selon besoin


Candidatures libres:

Envie de rejoindre une équipe dynamique, polyvalente et déterminée? Envoyez votre candidature à l’adresse contact@barralaman.tn